#Clavier

C’est l’histoire d’un jeu… qui a marqué l’histoire du jeu ! par Claire Aguilera

Dans l’univers des jeux vidéo, réaliste ou fantastique, d’aventure, de plateforme, de point’n’click ou autre, Final Fantasy 7, un RPG, reste considéré comme l’un des meilleurs jeux toutes générations de consoles et PC confondues. La saga Final Fantasy étant elle-même qualifiée de culte, avec ses ballons dirigeables, ses chocobos pour chevaux et ses thèmes récurrents, rébellion et résistance.

Square publie sur PlayStation One les 4 CD de jeu, représentant des centaines d’heures de jeu, ce qui à l’époque prenait énormément de place sur un espace disque. Pourvu de nombreuses cinématiques, 40 min au total et agrémenté de musiques de grandes qualités, plus de 7h au total, c’est du jamais vu à l’époque sur une console à peine sortie. Diffusé également sur PC, premier opus de la série à l’être, il se vend à presque 10 millions d’exemplaires et permet la popularisation des RPG, mais aussi une partie du succès de la nouvelle console de Sony.

Final Fantasy 7 est certainement le plus politique de tous les FF. Dans un monde dirigé par une entreprise qui tient gouvernement et armée, la Shinra, les différents personnages que vous dirigez résistent. Parmi eux, Cloud, ancien soldat au passé trouble et protagoniste principal. Avec lui, Barret, l’homme au bras augmenté d’un fusil, XIII, le tigre échappé des laboratoires de la Shinra, Aerith et d’autres encore, tous forment le groupe AVALANCHE, un groupe de résistants écologiques, qualifié de terroriste et dont la base se trouve à Midgar, cité industrielle majeure de la planète, Gaïa. Midgar est aussi le siège de la Shinra ainsi que des plus riches. Huit réacteurs pompant ce qui est appelée la rivière de la vie, s’écoulant sous la terre, surplombent la ville et sous ces réacteurs, se trouve les damnés de la terre : les opprimés, pauvres et hors-la-loi, s’entassant dans des bidonvilles sous les 8 secteurs de la ville au-dessus.

Midgar vue de haut

Situé dans un futur proche le jeu se déroule donc dans un monde où la technologie est très avancée, dans un style cyberpunk, rompant avec les ambiances médiévales des opus précédents. Il faudra attendre Final Fantasy 9 pour revenir à un univers médiéval truffé d’aéronefs.

En 2015, devant l’engouement toujours présent pour l’univers de Final Fantasy 7, Square Enix annonce un remake de Final Fantasy, mais en 2017 il est toujours en cours de développement. Cette version devrait remettre les graphismes du jeu au goût du jour et se trouver augmentée de quelques nouveautés, les créateurs pensant qu’un remake sans nouveauté, quand bien même les graphismes de celui-ci auraient beaucoup vieilli, n’équivaudrait jamais le jeu initial. Il est désormais disponible uniquement en portage sur PC via une plateforme de jeu en ligne, entre 12 et 7 euros en promotion.

FacebookTwitter

Publié par